Un pionner de la mobilité électrique et du développement durable : Audi Brussels produit son huit-millionième véhicule

Home header big.png

L’heure est à la fête en Belgique : Chez Audi Brussels, le huit-millionième véhicule a quitté la chaîne de production. Markus Duesmann, président du conseil d’administration d’AUDI AG en visite à Bruxelles, a exprimé son enthousiasme pour ce site qui a reçu l’année dernière la distinction de « Factory of the Future ». Depuis l’automne 2018, Audi Brussels produit l’Audi e-tron*, le premier SUV entièrement électrique de la marque aux quatre anneaux. La production en série de l’Audi e-tron Sportback a commencé quant à elle début 2020.

252 - Copy.jpg
Audi Brussels fête une étape particulière : cette usine belge a construit huit millions de voitures depuis sa création en 1949. Le véhicule qui marque ce record est une Audi e-tron* Blanc glacier métallisé. Cette voiture jubilaire va intégrer la vaste collection historique de voitures Audi Tradition. Dans un premier temps toutefois, cette Audi e-tron historique va rester encore un certain temps au site de production de Bruxelles, où elle attire tous les regards des visiteurs du showroom.

Le Premier ministre belge Alexander De Croo, le Vice-Premier ministre et Ministre de la Mobilité Georges Gilkinet et le président du conseil d’administration d’Audi se sont rendus sur place à l’occasion de cette célébration et ont visité l’usine.

« Pionnier et exemple de la mobilité électrique »

Markus Duesmann, président du conseil d’administration d’AUDI AG, a tourné le regard vers l’avenir et souligné en cette occasion le rôle de ce site comme « usine phare pour la mobilité électrique au sein du groupe Audi ». Avec l’Audi e-tron*, ce n’est pas uniquement la production du premier SUV 100 % électrique de la marque qui a commencé ici. Le montage des batteries est lui aussi à la pointe de la technologie pour le groupe, notamment grâce à des solutions novatrices comme le logiciel d’analyse pour batteries haute tension BattMAN (Battery Monitoring Analysis Necessity), utilisé à présent par plusieurs marques du groupe Volkswagen. « La transition systématique et réfléchie de notre gamme vers la mobilité électrique est le plus grand défi de l’histoire de notre entreprise. Bruxelles est un pionnier et un exemple en matière de mobilité électrique. Nous utilisons l’expérience engrangée à Bruxelles pour la transformation d’autres sites », a précisé Duesmann.

Volker Germann, directeur d’Audi Brussels, a souligné le rôle du personnel :

« Nous plaçons nos collaborateurs et collaboratrices au centre de notre attention et nous investissons dans la numérisation et dans des processus et produits intelligents. »

Plus de 3 000 collaborateurs produisent actuellement les modèles Audi e-tron*, e-tron Sportback*, e-tron S* et e-tron S Sportback*. L’usine en a produit plus de 115 000 jusqu’à présent. Au cours des années à venir, les modèles de la famille e-tron vont également continuer de sortir des chaînes du site bruxellois. Le SUV haut de gamme 100 % électrique le plus vendu en Europe à l’heure actuelle a encore plus de la moitié de son cycle de vie de produit devant lui.
solar-cells.jpg

Pionnier du développement durable

Outre la mobilité électrique, Bruxelles est également un pionnier du développement durable : en 2018, ce site primé à de multiples reprises est devenu la première usine Audi et le premier site de production en grande série de véhicules haut de gamme dans le monde qui assure une production neutre en CO2. L’usine utilise de l’électricité verte et est alimentée par une vaste installation photovoltaïque (107 000 mètres carrés). La chaleur nécessaire à la production provient elle aussi de sources renouvelables grâce à des certificats pour le biogaz. Les émissions techniquement inévitables à l’heure actuelle sont compensées par des projets certifiés de crédits carbone. Ces trois piliers, accompagnés de mesures supplémentaires, montrent la voie à suivre pour la décarbonation d’autres sites Audi. Dans le cadre de son programme environnemental « Mission Zero », qui couvre différents sites, Audi travaille également dans les domaines de l’utilisation de l’eau, de l’utilisation efficace des ressources et de la biodiversité afin de réduire systématiquement l’empreinte écologique de sa production et de sa logistique.
Studebaker Bullet Nose 1950.jpg

Une Studebaker a inauguré les chaînes de production

L’actuelle usine Audi a connu une histoire mouvementée. Le 7 avril 1949, la première berline Studebaker Champion sort de ses chaînes de production. C’est en 1965 que l’usine produit sa dernière Studebaker, sous le numéro 21 675. Volksagen AG est devenue le principal client de l’usine, qui produit alors des Coccinelle et des minibus VW. Au début des années 1960, cette usine des faubourgs de Bruxelles produit aussi un millier de cabriolets Porsche 356. En 1970, Volkswagen reprend entièrement l’usine. Au début des années 1980, la VW Golf vient compléter le programme : près de quatre millions d’exemplaires de ce modèle à succès seront construits à Bruxelles.
1920x1080_WIM0922.jpg

Audi reprend l’usine en 2007

L’année 2007 marque la grande étape suivante dans l’histoire de l’usine : AUDI AG devient propriétaire du site. Audi Brussels transforme ensuite l’usine, qui produit à cette époque la VW Polo et l’Audi A3, pour permettre la fabrication du dernier modèle de la gamme Audi, l’Audi A1.

Vient ensuite, en 2018, la naissance du modèle premium actuel d’Audi Brussels : l’usine produit le premier modèle de série 100 % électrique du groupe Audi, l’Audi e-tron*. Cette usine entièrement consacrée à l’électrique devient ainsi une pionnière de l’électromobilité.
Télécharger tout
00:00 | 00:00
ll.jpg
ll.jpg